Le Blog de Thomas Raguin

24 février 2007

Et Attac % ?

Quelle meilleur présentation que celle du concerné, donc après Slow Food, Attac dont je vais prendre la carte ça c'est sûr, mouvement correspondant à mes idées pour un monde meilleur.

Qu’est-ce que Attac ?
Constatant l’asservissement de parties toujours plus importantes de nos sociétés aux marchés financiers et à la logique du profit, Attac veut être une force de proposition d’alternatives. Attac est née en 1998 et sa première proposition concrète a été la taxation des transactions financières pour créer un fond d’aide au développement et pour freiner la spéculation, cela a donné le nom de l’association A T T A C : Association pour la Taxation des Transactions financières pour l’Aide aux Citoyennes et citoyens. Aujourd’hui Attac est un réseau présent dans de nombreux pays et travaille sur des sujets divers : l’Organisation mondiale du commerce et les institutions financières internationales, la dette, la taxation des transactions financières, les paradis fiscaux, les services publics, l’eau, les zones de libre-échanges (Méditerranée, Amérique, Europe...). Chaque Association nationale a des groupes travaillant sur les différents thèmes. Tous les groupes sont engagés dans des campagnes nationales et internationales pour des propositions concrètes d’alternatives à la pensée unique néolibérale et basées sur la solidarité. Mouvement d’éducation populaire, l’association produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations… Fin 2006, Attac est présente dans une cinquantaine de pays ; Attac France compte 21 600 membres dont 413 personnes morales et 215 comités locaux. Il existe une coordination d’élus Attac à l’assemblée nationale, au sénat et au parlement européen. L’association est dirigée par un conseil d’administration de 30 membres élus par les adhérents, et dispose de l’expertise d’un conseil scientifique de 110 membres.

logo_attac

Posté par Thomas Raguin à 14:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Slow Food vous connaissez ?

Le Mouvement International Slow Food a été fondé à Paris en 1989 ; le siège est à Bra, en Italie. Des associations nationales ont été établies en France, aux USA, en Allemagne, en Suisse, au Japon et au Royaume Uni. Slow Food compte 82.000 adhérents dans 50 pays et 800 conviviums environ. Slow Food est une association qui s'oppose aux effets dégradants de la culture de la fast-food qui standardisent les goûts ; qui promeut les effets bénéfiques de la consommation délibérée d'une alimentation locale, qui a des programmes d'éducation du goût pour les adultes et les enfants, qui travaille pour la sauvegarde et la promotion d'une conscience publique des traditions culinaires. Slow Food aide les producteurs-artisans de l'agroalimentaire qui font des produits de qualité et encourage les initiatives de solidarité dans le domaine alimentaire. L'objectif de Slow Food est de développer un modèle d'agriculture moins intensif et nocif, capable de préserver et d'améliorer la biodiversité et d'offrir aussi des perspectives pour les régions moins riches. Slow Food cherche à combiner le plaisir avec un profond sens de responsabilité à l'égard de l'environnement et du monde de la production agricole. On ne peut pas être gastronome et ne pas être sensible à la protection des cuisines locales, des races animales, des espèces végétales en danger d'extinction. Le Convivium est l'unité locale de Slow Food : c'est la voix d'un district qui possède une histoire culturelle et culinaire, et c'est la structure qui véhicule les idées Slow Food au niveau local. Les Conviviums Slow Food organisent des événements comme des ateliers du goût sur les mets et les vins, des visites chez des producteurs, des dîners thématiques.

(ce texte à été tiré du site Slow Food France)

Comme vous avez pu le lire dans leur texte de présentation Slow Food, c'est une des facettes du développement durable qu'ils protégent et dont ils font la promotion, peut-être vais-je y adhérer !logo_france

Posté par Thomas Raguin à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les BASM

h_9_ill_875809_01192571    Les BASM (bombes à sous-munition) sont une des composantes standard des armées à l'heure actuelle, ce sont des bombes dispersant sur une surface relativement importante jusqu'à 650 petites bombes, mais cela peut aussi être des mines ou des projectiles incendiaires, en général les projectiles explosent à l'impact, mais lorsque ce n'est pas le cas, les bombes peuvent rester des années et exploser lorsqu'un civil manipule un "objet trouvé" qui est en réalité une bombe, ou encore simplement marcher dessus, et là l'explosion se produit, conséquence un civil mort ou atrocement mutilé.

C'est un des armement les plus utilisés en Tchétchénie par les soldats russes. Elles ont aussi été utilisés au Liban l'été dernier par Israel. La plupart des armées du monde en possèdent pourtant même si les conséquences terribles sont connues.

Hier et Avant-hier a eu lieu une conférence à Oslo où 49 pays possédant ce type d'armement se sont réunis pour interdire leur utilisation, un accord à été produit et 46 pays sur les 49 participants ont ratifiés cet accord, dont la France et la Grande-Bretagne. Mais comme par hasard, il y avait à cette conférence deux absent majeurs c'est à dire Israel et les Etats-Unis.

On peut déplorer leur absence sachant que les Etats-Unis en sont les plus grand producteurs et Israel en est le plus grand utilisateur depuis les bombardement sur Gaza et le Liban. En ce moment même le déminage des BASM non explosé est une des grandes mission des Casques Bleus de la FINUL, et coûte beaucoup d'argent à la communauté internationale, alors que les fabriquants d'armes se remplissent les poches.

Posté par Thomas Raguin à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Création du blog

Je souhaite le bonjour à tous les internautes venant sur mon blog et les félicite de s'être interesser aux thèmes que j'aborde ici car c'est déjà un acte citoyen de se renseigner sur la politique.

    Je préfère apporter quelques recommandations de lecture de ce blog, car oui il est partisan, mais d'un idéal socialiste, et ça pour une société plus juste. Je suis de gauche, je suis socialiste et je suis militant au MJS. Il ne reste plus que 57 jours à l'heure où j'écris avant le premier tour de l'élection présidentielle, où je le souhaite Ségolène Royal sera élue, à tous ses détracteurs premièrement de droite j'ai envie de leur demander pourquoi, qu'est-ce qui te pousse à voter à droite ? Et aux détracteurs de gauche j'ai envie de leur dire que partout en Europe, Ségolène Royal est montrée comme une digne héritière de Jaurès, intéressez-vous à son programme et vous serez conquis.

Donc voyez je n'aurais peut être pas un point de vue impartial, mais ce n'est pas le but de ce blog, mais vous avez un droit de réponse pour tout ceux qui veulent le faire, donc soit m'envoyer un mail, et je publierait votre réponse sur la blog, soit directement faire ça par les commentaires, qui sont là aussi pour ça.

Posté par Thomas Raguin à 11:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]